Qui sommes-nous?

Municipalité du Canton de Ristigouche Partie Sud-Est

Cette municipalité au long nom est née après de nombreux découpages administratifs du canton.
La municipalité a été érigée en municipalité distincte pour la première fois le 30 juin 1906 par un ordre du conseil du lieutenant-gouverneur, la séparant ainsi de la partie Nord du même canton, aujourd’hui la municipalité de Saint-André-de-Restigouche.

Saint-Fidèle-de-Restigouche a été retranchée du territoire et érigée en municipalité distincte le 6 octobre 1936. Jusque là, il n’y avait qu’un seul territoire municipal comprenant les localités de Sillarsville, Broadlands, Chemin Kempt, incluant le chemin New-Glasgow et la paroisse de Saint-Fidèle.

Pierre tombale de John NicolasCompte tenu que Saint-Fidèle de Ristigouche occupait la partie « nord-est du Canton Ristigouche », on peut penser que c’est pour cette raison que notre municipalité prit le nom de  »The South-East part of the Townships of Ristigouche » étant donné sa situation géographique par rapport au reste du canton. Dans les années 1980, après l’adoption de la loi 101, la Commission de toponymie du Québec francisa le nom qui devint Municipalité de Ristigouche partie Sud-Est.

Le Canton Ristigouche est borné au nord par le Canton Assemetquagan, à l’est par le canton Mann, au sud par la rivière Restigouche et à l’ouest par le canton Matapédia.

Tout comme le reste du Canada, la région a connu plusieurs vagues d’immigrants de provenances différentes. L’héritage Anglais, Français, Acadien, Écossais, Irlandais sont apparents dans les noms de famille que l’on retrouve aujourd’hui chez les résidents.

Les amateurs d’histoire et de généalogie sont invités à visiter le site Héritage Chemin Kempt